Un écrivain public n’est pas un écrivain !

Voilà !

Comme ça c’est dit !

Si votre passion, votre raison de vivre, ce qui vous empêche de dormir la nuit parce que vous aurez fiévreusement noirci des pages et des pages d’un carnet, c’est l’écriture, alors écrivain public n’est pas un métier pour vous ! Ce qu’il vous faut c’est être « écrivain », voire « écrivain point barre » ou mieux encore « écrivain épicétou ».

Si vous voulez être écrivain public, vous ne devez pas oublier que le mot le plus important dans l’expression « écrivain public » ça n’est pas « écrivain », c’est « public » !

Ben oui. Ça parait bête dit comme ça hein ?

Ecrivain Public est un métier de services, dédié aux … autres . On ne fait pas ce métier par amour de l’écriture mais par amour de l’autre !

En d’autres termes, l’essentiel, et le plus important, de votre travail va être de tâcher de comprendre très sincèrement votre client, de comprendre également très précisément à qui ou à quoi il veut transmettre un message. Un écrivain public c’est quelqu’un qui écoute, très silencieusement et très attentivement. Parce que par delà les mots, il y a l’être.

Et que si vous ne saisissez pas l’être, vous ne pouvez pas prétendre le communiquer à autrui.

Ceci est tout autant vrai que vous écriviez une biographie ou que vous aidiez votre client à remplir une demande de logement social. Il n’y aucune différence dans l’écoute que vous lui devez, et qui est le coeur de votre métier.

– Article lu (1268) fois

Comments (5)

  1. Reply nattie555

    C’est Le métier pour lequel je pense être faite et que je cherche depuis mon adolescence.
    Mais je ne l’ai découvert par hasard qu’il y a quelques jours.
    Y a-t-il une obligation d’un diplôme particulier ou l’envie et des capacités développées en atelier d’écriture sont elles suffisantes?
    En effet après avoir lu les qualités demandées et ce que fait un écrivain public j’aimerai postuler dans des maisons de retraites et mairies proches de chez moi mais je désirerai savoir avant si j’ai une chance d’être lue avec un BTS qui n’a rien à voir.

    1. Reply Imagic2015

      Bonjour Nattie555,
      Content que ce métier vous plaise à ce point là !
      Il n’y a pas d’obligation de diplôme pour exercer. Cependant avoir uniquement des capacités développées en atelier d’écriture me parait peut-être un peu insuffisant.
      C’est un métier qui demande une certaine polyvalence, des compétences multiples et surtout beaucoup d’expérience (celle-ci ne s’acquérant qu’avec la pratique).
      Il faudrait peut-être que vous ayez l’occasion de soit faire des stages auprès de confrères/consœurs dans votre région, soit travailler bénévolement auprès d’associations pour vous former un peu.
      Ceci étant dit sans connaître votre parcours bien entendu, cela reste donc très général. Si vous voulez plus d’informations ou avez d’autres question n’hésitez pas à m’envoyer un message par le biais du formulaire de contact.
      Cordialement.

  2. Reply Thibault

    Voilà qui est très bien dit… euh… écrit ! « L’écrivain toucour » entreprend un travail solitaire quand l’écrivain public rend un véritable service. Empathie, ouverture, écoute sont des qualités aussi – voire plus – importantes que les capacités rédactionnelles.

    Merci pour cette sympathique mise au point.

    Confraternellement

    1. Reply Imagic2015

      Merci pour votre commentaire encourageant. Votre blog semble très intéressant, je ne manquerais pas d’y faire un tour.
      Confraternellement également.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.