Les différents aspects du métier d’écrivain public (1/2)

Nous allons essayer,  si tant est que nous soyons capables d’une telle exhaustivité, d’énumérer les différents aspects du métier d’écrivain public.

En d’autres termes quels services peut-il proposer à ses clients ?

Vous verrez que le spectre d’intervention est très large, allant de la biographie romancée à la création de logo, en passant par la mise en forme de documents et la rédaction de pages web.

Les différents domaines dans lesquels peut intervenir cet espèce de troubadour moderne (la musique et le chapeau à plume en moins, ce qui je vous l’avoue n’est pas pour me déplaire…surtout en ce qui concerne le chapeau) ne sont pas exclusifs les uns des autres.

Il n’est pas rare dans le cadre de la pratique quotidienne du métier de se voir confier plusieurs missions, chacune appartenant à l’un des domaines que nous allons présenter.

Nous mettrons toutefois un petit bémol en ce qui concerne la rédaction de biographie ou de récits de vie. Ceci demande un telle quantité de travail qu’il est difficile de la mener en parallèle avec d’autres.

Les différents domaines d’intervention de l’écrivain public :

1.      Ecrivain biographe / Rédaction de récit de vie : C’est ici que l’écrivain public se fait ethnologue. Désireux de suivre les traces du Docteur Livingston aux fins fonds de la foret tanzanienne, mais peu enclin toutefois à quitter le confort tranquille de son fauteuil à dossier inclinable et accoudoirs interchangeables, l’écrivain public, animal casanier s’il en, est usera du subterfuge qui consiste à capturer la vie des autres dans les tréfonds de son petit magnétophone pour ensuite les retranscrire avec lyrisme et brio sur l’écran. Lyrisme dont vous aurez, je suis sûr, remarqué la subtile présence dans la phrase précédente !

Oui, bon d’accord, j’arrête…

Néanmoins, et en reprenant l’idée de l’ethnologie, certains écrivains publics se sont fait une spécialité de la rédaction de récits de vie. Ils se font ainsi passeur de mémoire, recueillant inlassablement les mémoires des gens de la terre, grappillant inlassablement les souvenirs des habitants de tel hameau.

Griots des temps modernes (vous voyez que mon idée de troubadour n’était pas si folklorique que cela, hein !) ils collectent la mémoire de ces personnes âgées qui vécurent dans un autre monde et qui bientôt, très bientôt ne seront plus.

D’autres, sans nécessairement avoir cette approche que j’ai qualifié d’ethnologique, ont choisi, plus simplement de raconter la vie (ou une partie de celle-ci) de ceux qui avaient envie de la leur confier. C’est ainsi qu’ils vont rédiger les mémoires de parents désireux de transmettre quelque chose de très particulier à leurs enfants…ou également, parce que nous vivons au 21ème siècle qui est aussi un siècle technologique, industriel et commercial, de raconter la vie de sociétés ou d’entreprises.

Quoi qu’il en soit, vous voyez une fois encore que ce qui est au cœur du métier d’écrivain public c’est … l’écoute !

L’écrivain public est une très grande oreille avec une petite pointe Bic au bout.

Voir les autres aspects du métier d’écrivain public.

– Article lu (420) fois

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.