Comment (bien) communiquer : réponse en un mot !

Bon…alors…je sais, je le vois venir d’ici, vous ne me croyez pas !

Ça fait plus de 4000 ans que l’homme se pose cette question, il a inventé tout un tas de trucs plus ou moins réussi pour arriver à se faire correctement comprendre de ses semblables, des tas de gens super intelligents ont passés leur vie entière à se poser cette question…

…et moi je débarque, prétendant que je peux vous donner une réponse valable qui tienne en un seul mot ?

Ben oui ! J’ose !

J’ose d’autant plus que je n’invente rien, et que je ne fais que reprendre ce que d’autres ont largement mieux compris, et surtout mis en application, avant moi.

Alors, quelle est la réponse à cette question délicate : comment bien communiquer ?

Alors, en un mot, je vous le dis : on ne communique bien que SIMPLEMENT.

 Cela est vrai que ce soit à l’écrit, pour une lettre de motivation ou une lettre d’amour, ou tout autant  dans la communication visuelle, le design, l’art.

Ce n’est pas en ajoutant de l’information que votre message gagnera en force et en impact, c’est au contraire lorsque vous aurez enlevé tout ce qui n’est pas nécessaire à votre sujet.

Je vous invite, par exemple, à aller jeter un œil sur cette galerie photo. Vous pourrez constater par vous-même que la simplicité donne toute sa force au message.

 L’essentiel et rien d’autre !

 Lorsque vous écrivez un courrier, gardez ceci en tête. Nous avons trop souvent tendance, et je suis le premier à le faire, à vouloir en rajouter, encore et encore, pour être sûr que nous en avons dit assez.

Mais plus nous en disons, plus nous diluons la force de notre message.

C’est pour cela que si l’on veut bien communiquer, la première question à se poser est : « Quel est mon message ? Quelle est la chose importante que je veux dire ? ».

A partir de là, le processus est simple : tout ce qui ne concourt pas à exprimer votre message doit être enlevé, sans pitié, ni remords, ni hésitations !

Ce qui fait la force d’un message c’est l’espace qui existe autour. C’est ça qui lui donne toute sa force. Comme le silence donne sa force à la musique, comme la pureté des lignes donne sa force au design d’un objet.

– Article lu (354) fois

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.